Mes petits sushis

Catégories Poisson, Recettes0 Commentaire

Bon je dois vous prévenir que je ne suis pas un maître sushis japonais agréé donc je vous propose juste quelques idées pour réaliser de bons et jolis sushis. Au niveau des outils particuliers, il faudrait idéalement avoir un saladier en bois pour le riz et des bons couteaux pour le poisson.

La cuisson du riz est la première étape à ne pas rater. Vous trouverez toutes les explications sur n’importe quel paquet de riz à sushis et il est important de respecter toutes les étapes (rinçage, trempage, rinçage, cuisson, sauce au vinaigre de riz, etc.).

Pour la confection, il existe d’innombrables sortes, formes ou styles de sushis, je vous en présente quatre à ma façon (en fait c’est un travail d’équipe avec mon homme qui lui est proche du sushi master au niveau du roulage).

Pour les nigiris (à gauche), vous devez couper de fines tranches des poissons de votre choix (saumon, sériole, coquille st-jacques, crabe, etc. et pour les crevettes il faut les « fendre » pour pouvoir les aplatir). On essaie quand même au maximum de privilégier des produits bios ou portant le label MSC. Précisez toujours à votre poissonier(ère) que vous avez allez le manger cru. Ensuite vous prenez un petite quantité de riz (toujours tremper ses doigts dans l’eau avant de manipuler le riz sinon il vous collera les doigts!), vous formez une sorte de quenelle et mettez le poisson dessus.

Pour les makis (à droite), ou hosomakis, il faut couper une feuille d’algue en deux, répartir un peu de riz (laisser une bande que l’on collera à l’eau à la fin), mettre la garniture souhaitée puis rouler à l’aide d’une natte en bamboo prévue pour cela. Les garnitures sont variables à l’infini : poissons ou légumes (avocats, concombres, tomates séchées, cresson, etc). N’hésitez donc pas à faire marcher votre imagination.

Les futomakis sont une variante simplement plus « riche » que les makis. Vous allez donc prendre une feuille d’algue entière et y mettre plusieurs garnitures en mélangeant poissons et légumes.

Encore une variante : le california roll. Il est normalement roulé à l’envers : prenez une feuille d’algue, répartissez-y le riz, puis retournez la feuille (vous pouvez vous aider de papier transparent), mettez un peu de mayonnaise et répartissez la garniture.

Tous les rouleaux sont à mettre un moment au réfrigérateur avant de les découper. Je découpe les futomakis et les california rolls assez fins, les hosomakis un peu plus hauts comme ils sont plus petits.

Et vous, comment vous aimez vos sushis? Vous arrive-t-il d’en faire aussi?

Pour la dégustation, n’oubliez pas de servir de la sauce de soja et du wasabi. Perso je mélange les deux et je trempe légèrement mes sushis dans ce mélange avant de les manger! Pour finir, sachez que ni les sushis ni le riz ne pourront être conservés jusqu’au lendemain. Bon appétit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *